Witch Hunter Robin
// Oomu / Animation / Witch Hunter Robin

Informations

Cette page est liée à la septième ombre.

Histoire

Dans le futur proche, les Witch (sorcières) se sont répandues dans le monde entier. Une organisation appelée Solomon est chargée de les chasser et de les tuer. Au Japon, la division locale de Solomon, le STN-J, se comporte différemment et ne tue pas les Witch. L'équipe des Hunters (Chasseurs) utilise toute la technologie à sa disposition pour retrouver les lignées de witches afin de prévenir l'apparition des pouvoirs chez les descendants actuels. Grâce à un liquide mystérieux, l'Orbo, ils peuvent neutraliser les pouvoirs des witch et les mettre hors d'état de nuire. Une jeune chasseuse, Sena Robin, est envoyée au Japon pour remplacer un membre de l'équipe récemment tué. Elle suscite immédiatement la méfiance de l'un des meilleurs chasseurs de l'équipe, Amon, qui craint que cet émissaire de Solomon ne soit là pour percer les secrets du STN-J.

Critique

Ce qui frappe immédiatement dans cette série, c'est l'ambiance et le character design. Les personnages sont fortement typés européens, sans les mimiques habituelles de la plupart des anime. Pour le reste, on se retrouve dans des teintes sombres, qui donnent un aspect gothique à l'ensemble. Le rythme est faussement lent, certains plans et certains décors sont très travaillés et renforcent l'impression de grande qualité de la série.

Pendant les 6 à 7 premiers épisodes, l'histoire peine à démarrer dans le sens où les histoires se succèdent sans que l'on sache vraiment ce qu'est le STN-J, ni les principaux Hunters. Sur le strict plan du scénario, pas de grande originalité dans les thèmes fantastiques abordés. Puis vers le 11e épisode, on bascule vraiment de le coeur de la série (annoncé par des répliques de l'épisode 8), et tous les petits éléments disparates disséminés dans les premiers épisodes se recollent de très belle manière. Dès lors, si le rythme demeure lent (peu de scènes d'action) la narration, elle, s'accélère et les informations se succèdent à allure rapide. On laisse peu de temps au spectateur pour tout comprendre, et beaucoup d'éléments sont dans le non-dit. Et même quand on pense avoir tout compris, un élément ultime en fin d'épisode vient contredire tout ce que l'on pensait, tout ce qui nous apparaissait simple.

La série joue perpétuellement entre la SF et le fantastique. Les Witches ne sont pas des sorcières avec potions et maléfices, mais des individus dotés de pouvoirs psy (d'où l'intérêt de ne pas traduire Witch par "sorcières" comme on le trouve dans les fansubs français. Dans la VO, ils emploient le terme "Witch", ce qui permet de jouer sur l'ambiguïté. Seul l'épisode 12 permet de relier les sorcières, le procès de Salem, et les Witches), que l'on trace avec l'aide d'ordinateurs. Dans l'épisode 13, la machine de l'Inquisiteur est technologique, scientifique. Il s'agit de traiter rationnellement un phénomène paranormal. Cela correspond à une ancienne tradition SF que d'intégrer les pouvoirs psy dans son attirail, mais Witch Hunter Robin choisit d'assumer le caractère "fantastique" de ces pouvoirs, sans nier l'aspect SF. Ce n'est pas un hasard si ce mélange a pour décor le Japon, où technologie et traditions fantastiques (Shinto notamment) sont liées.

Un mot sur les personnages. L'essentiel tourne autour d'Amon, Robin et de Harry, le propriétaire du restaurant en face du bâtiment du STN-J. Harry joue les modérateurs, le confident, celui qui rassure. Il connaît bien chaque membre de l'équipe, surtout Amon. L'histoire tourne surtout autour de ce dernier, mystérieux, au passé lourd (comme le veut le cliché habituel). Mais toute cette attitude, la distance qu'il met entre lui et Robin, n'est pas seulement un effet pour caractériser le personnage, il y a une véritable explication scénaristique. Robin est une chasseuse utilisant le "Craft", la pyrokinésie, et Amon sait ce que cela signifie et agit en conséquence. La relation entre Robin et Amon se construit de manière subtile et émouvante, tout en étant liée au Craft et aux pouvoirs des Witch.

Bref, par ses mystères, son ambiance, sa manière de construire la narration et son scénario, Witch Hunter Robin est une des très grandes séries du moment et confirme Sunrise comme l'un des studios les plus ambitieux. Il reste à savoir si les magnifiques épisodes à partir du 11-12 (épisode double) seront suivis d'aussi bons ensuite, mais quoi qu'il en soit, une sortie en France semble évidente eu égard à la qualité de la série jusqu'alors.