Nouvelles images du Japon - 2001
// Oomu / Animation / Nouvelles images du Japon
Du 15 au 23 décembre 2001 se tenait à Paris le festival des Nouvelles Images du Japon, voici un petit résumé d'une partie du festival.

Mardi 18 décembre

Fin de la projection de courts métrages, la salle était peu remplie.

Les courts métrages de "steam punk", sortes de sketches de publicité pour Vibe étaient désopilants (ou désolants si vous n'aimez pas l'absurde). On se souviendra particuliérement de "conte pour un monde flottant", métaphore sur la destruction de Hiroshima, à la fois superbe visuellement et dérangeant dans sa description de l'horreur.

Mercredi 19 décembre - 18h00

Dés 18h des gens s'accumulent pour voir Metropolis qui est projeté à 21h.

Pour l'avant première du dernier film de Rin Taro basé sur une bande dessinée de Osamu Tezuka, Metropolis, le forum des images avait déjà vendu prés de 400 places quelques jours auparavant en prévente. Une cinquantaine de places sont en ventes une heure avant la séance qui est à 21h... Déjà les gens viennent attendre.

Mercredi 19 décembre - 21h05

Sur la gauche.

Sur la droite.

L'intérieur de la salle de l'auditorium du forum des images. Un écran correct, une salle impeccable, la salle est pleine, la projection s'annonce bien.

Stéphane Ferrand, rédacteur en chef de animeland.com a présenté le film en parlant en premier lieu de Rin Taro (auteur de Armageddon, d'une partie de Mani Mani, etc.) puis de Osamu Tezuka, l'auteur de la bande dessinée à l'origine du film. Il s'est attaché à expliquer les différences entre le Métropolis de Tezuka et celui de Fritz Lang. En effet les deux films ont pour thème le robot et la comparaison entre créateur de robot et Dieu créateur de l'homme mais cependant, si le Métropolis de Fritz Lang mettait surtout en avant un message social dérangeant dans l'entre deux guerres, le contexte social dans l'histoire de Tezuka n'est qu'un épisode, une part de la tragédie. Pour Tezuka les robots sont les victimes de la violence des sentiments des humains. Les deux histoires ont au final que peu de rapports, les motivations des personnages sont trés différentes et leurs fin sans aucun rapport.