Figure 17 - Tsubasa et Hikaru
// Oomu / Animation / Figure 17 / Introduction
Tsubasa et Hikaru

Histoire

Tsubasa, petite fille de 10 ans n'a pas vraiment une vie heureuse.

Elle a perdue sa mère à sa naissance, vient de déménager de Tokyo pour une ville de campagne d'Hokkaido (l'île du nord de l'archipel) pour le nouveau travail de son père, ce faisant a perdue de vue sa seule amie, et s'adapte mal à sa nouvelle école où on se moque d'elle comme "enfant des villes".

extrait vidéo

Son seul ami est son chien Tenmaru, sa timidité presque maladive la rend encore plus renfermée sur elle-même. Le nouveau travail du père de Tsubasa est boulanger dans une exploitation agricole familiale, de fait il travaille jusque tard le soir laissant Tsubasa seule une bonne partie de la journée.

Un soir qu'elle est seule, Tsubasa voit chuter du ciel un objet lumineux dans les bois allentours. C'est en voulant rattraper son chien parti en direction de l'objet qu'elle découvre un vaisseau extra-terrestre et son pilote choqué.

extrait vidéo

Alors qu'elle s'approche de l'étranger, ils sont attaqués par un étrange monstre, l'étranger la protége en revétant une sorte d'armure qui le transforme en combattant et s'interpose. Mais dans son état il ne peut opposer qu'une faible résistance, et aprés avoir été balayé, le monstre s'en prend a Tsubasa, éffrayée elle se réfugie dans le cockpit du vaisseau, le monstre n'arrivant pas à la suivre du fait de sa taille, il tente de l'attaquer en lui projettant des dards.

extrait vidéo

Les attaques ratent heureusement, Tsubasa effrayée ne remarque pas le liquide (Riberus) s'échappant de la fiole brisée par les dards au dessus d'elle qui coule sur sa main. Elle est alors entourée par une vive lumière et se transforme en un personnage totalement différent, bien décidé à ne pas se laisser faire. Tsubasa a l'impression de flotter dans un monde étrange, voyant l'extérieur autour d'elle mais avec la sensation d'être enfermée dans une bulle lumineuse, une voix la rassure et lui demande de concentrer son esprit sur le fait de "vaincre le monstre en façe d'elle".

extrait vidéo

Le monstre est ainsi vaincu par elle et la mystérieuse voix. Mais aprés le combat, Tsubasa à la surprise de sa trouver nez à nez avec sa copie parfaite ! Deux véritables jumelles face à face.

extrait vidéo

Tsubasa se réveille dans son lit le lendemain en croyant à un mauvais rêve, mais cette personne endormie à ses cotés n'a rien d'un rêve. L'étranger est présent dans la pièce aussi, ses puissants accessoires analyseurs lui ont appris à parler une langue compréhensible pendant la nuit. Aprés quelques péripéties pour cacher les deux visiteurs au père de Tsubasa partant au travail, l'étranger explique alors la grave situation à laquelle Tsubasa est mélée.

Ce personnage s'appele D.D. (transcription phonétique de son nom alien), c'est un chasseur spacial qui avait pour mission de convoyer 6 oeufs (Jem) de dangereuses créatures dénomées Magyua, mais en cours de route une des créatures est sortie de son oeuf et à endommagé le vaisseau de D.D. qui est sorti du Warp, et malgré ses efforts pour l'éviter, s'est écrasé sur terre libérant dans la nature sa périeuse cargaison.

Une des questions à laquelle D.D. est sans réponse est pourquoi l'entité protectrice Riberus, être semi-vivant semi-métallique qui en fusionnant avec son propriétaire deviennent une unité combatante "Figure", ne s'est pas retransformé en un bloc inerte mais a pris l'apparence d'un double de Tsubasa ; D.D. pense que l'environnement de la terre, qui n'a jamais été rencontré au paravant, a provoqué cette mutation. Hikaru n'a pas seulement copié l'apparence physique de Tsubasa mais posséde exactement les mêmes souvenirs qu'elle suite à leur contact télépathique.

extrait vidéo

Cette nouvelle "soeur" est alors baptisée Hikaru, mais pour l'instant l'existance des étrangers doit être tenue secréte, pour ce faire D.D. est "déguisé" pour ressembler le plus possible à un habitant de la terre.

extrait vidéo

Le Riberus de D.D. meurt l'ors du deuxième combat d'une issue heureusement victorieuse, laissant Tsubasa et Hikaru comme seule possibilité d'affronter les Magyua. Devant la situation D.D. lance un appel au renforts et bricole des armes de fortune avec les piéces de son vaisseau échoué, mais seules Tsubasa et Hikaru peuvent venir à bout des Magyua car ce qui a affecté le Riberus (Hikaru) affecte aussi les Magyua qui montrent des capacités inconnues et une étonnante facilité d'adaptation, à chaque combat remporté, il faut changer de technique pour combattre le nouvel opposant.

Bien évidement on ne peut cacher longtemps une copie de soi, et le père de Tsubasa découvrant Hikaru va devoir subir une "modification mentale" pour considérer Hikaru comme étant la véritable soeur jumelle de Tsubasa et D.D. comme leur oncle.

extrait vidéo

Le renfort demandé par D.D. arrive en la personne d'une représentante féminine de sa race dénomée Ordina, mais c'est là la seule aide disponible... Seront ils à même de combatre tous les Magyua malgré le véritable arsenal contenu dans le vaisseau de Ordina ?

La personnalité de Hikaru est opposée à celle de Tsubasa, elle est véritablement exubérante, et pousse Tsubasa en avant, mais cela suffira t'il face à une Tsubasa extrémement renfermée sur elle-même, découragée par la moindre difficulté.

Critique

Une histoire complexe, trés bien narrée, sans longueurs et exploitant parfaitement les 47 minutes de chaque OAV caractérisent cette série assez à part. On s'attache très vite au couple Tsubasa - Hikaru et les scènes de bataille sont sans répétitions, les Magyua s'adaptant trés vite, on ne peut les combattre deux fois de la même manière ce qui oblige à inventer de nouvelles techniques et armements à chaque fois.

Mais l'histoire ne centre pas que sur l'affrontement des Magyua, une grande partie de l'histoire se passe dans l'école de Tsubasa où celle-ci apprend peu à peu à avoir confiance en elle, à se faire des amis, et à affronter les difficultés de la vie.

La réalisation de l'animation est trés correcte, ne déborde pas d'imagerie de synthése et les décors peints sont trés agréables et donnent une touche trés chaleureuse. La musique est agréable bien que parfois un peu répétitive car certains titres revenant souvent lors de scénes de même type mais c'est encore trés supportable. A noter enfin la réalisation, comme désormais un certain nombre de séries d'animation, qui utilise le format vidéo 16/9.

Conclusion

Chacune des 13 OAV de cette série est d'un format assez inhabituel de 47 minutes, formant ainsi une série assez longue néanmoins fortement recommandée pour son histoire fournie et trés diverse.

extrait vidéo