Tonari no Totoro



Dans la campagne japonaise

Satsuki : Papa, un caramel.
Le père : Oh, merci. Es-tu fatiguée?
Satsuki : Uh - uh.
Le père : C'est juste un peu plus loin.
Satsuki : Mei! Cache toi!
Satsuki : Ce n'était pas un policier. HI-I-I!
Arrivant à la maison protectrice

Le père : Y a t il quelqu'un dans cette maison? Oh, merci.
Je suis Kusakabe. Nous y sommes. Enchanté.
L'homme : Bienvenue!
Le père : Merci beaucoup.
A l'entrée de la maison

Le père : Bien, nous sommes arrivés.
Mei : Attends!
Satsuki : Mei, il y a un pont.
Mei : Un pont?
Satsuki : Des poissons. Regarde, ils bougent encore.
Le père : Trouves-tu cela joli?
Satsuki : Papa, c'est magnifique! Un tunnel d'arbres. Ah, c'est la maison?
Satsuki : Vite.
A la maison

Satsuki : Elle est vieille.
Mei : vieille!
Satsuki : Elle ressemble a une maison hantée!
Mei : Hantée?
Satsuki : Elle à l'air pourri.
Mei : Tout va s'écrouler. Tout va s'écrouler.
Satsuki : Mei, Regarde! là....qu'il est grand!
Satsuki : Papa, quel arbre maginfique!
Le père : Oui, c'est un arbre extraordinaire.
Satsuki : Ah, un arbre extraordinaire.
Mei : Extraordinaire.
Dans une pièce

Satsuki : Un gland.
Mei : Laisse moi voir.
Satsuki : Encore un.
Mei : J'en ai un.
Le père : Hey, hey. Nous devons ouvrir les volets.
Mei : Des glands!
Satsuki : Il y a des glands dans la pièce.
Mei : Ils sont tombés du plafond.
Le père : Huh...Je me demande s'il y a des écureuils ici?
Mei & Satsuki : Des écureuils?
Le père : Ou peut être un mulot?
Mei & Satsuki : Quoi?
Mei : Non, des écureuils, c'est mieux.
Le père : Où veux tu que je le mette?
Satsuki : Eh, juste une minute. Je vais t'ouvrir cette porte.
Le père : Satsuki, peux-tu ouvrir la porte de derrière?
Satsuki : Oui.
Le père : Tu devrais être capable de la trouver.
Satsuki : Viens!
Mei : Attends!
Satsuki : Dépêche toi!
Satsuki ouvre la porte

Mei & Satsuki : Ahhhh!
Satsuki : J'entre.
Mei : La salle de bains...
Satsuki : Il n'y a rien...
Le père : C'est la baignoire.
Satsuki : Papa, il y a quelque chose ici.
Le père : Des écureuils?
Satsuki : Je ne sais pas. Ni des cafards, ni des souris... Noir. Une touffe entière!
Le père : Hmmmmm. Hmmmmm....
Satsuki : Bon?
Le père : Ce doit être des "Mak-kuro Kurosuke" (Tous Tout noir)
Satsuki : Mak-kuro Kurosuke? Comme celui du livre d'images?
Le père : Ce doit être cela...Les fantômes n'aiment pas beaucoup les belles journées comme aujourd'hui. Quand vous passez de la lumière du soleil à un endroit sombre , des taches noires apparaissent en face de vos yeux.
Mei & Satsuki : Alors c'est ça! MAK-KURO KUROSUKE, ALLEZ VOUS EN! SI VOUS NE PARTEZ PAS, ENLEVEZ-VOUS DE NOS YEUX!!!
Le père : D' accord, continuons. Où est l'escalier pour le second étage? Trouvez le et ouvrez les fenêtres.
Satsuki : Oui!
Mei : Mei aussi!
Elles courent d'une pièce à l'autre pour visiter la maison

Mei : Les toilettes!
Satsuki : Pas ici!
Mei : Pas ici!
Elles continuent leur course

Satsuki : Mei, Je l'ai trouvé.....C'est noir comme dans un four.
Mei : Mak-kuro Kurosuke! .....Un gland!
Mei & Satsuke : MAK-KURO KUROSUKE, DISPARAISSEZ!
Elles montent l'escalier

Mei & Satsuke : AH-H-H-H-H-h-h-h-h......
Satsuki : Monsieur Mak-kuro Kurosuke, es-tu là?
Satsuki crie par la fenêtre

Satsuki : Papa, après tout il y a peut être quelque chose dans la maison!
Le père : C'est merveilleux! Quand j'était un garçon, je voulais habiter dans une maison hantée! Ooops!
Le père laisse tomber un meuble

Satsuki : Catastrophe!
Satsuki descends tandis que Mei attrape un Mak-kuro Kurosuke

Mei : J'en ai un !! Grande soeur!!
Mei descend en courant et tombe nez à nez avec Granny

Le père : Mei!
Granny : Quelle vigueur!
Le père : C'est notre voisine qui veillait sur la maison. Elle est là pour nous aider à emménager.
Satsuki : Je suis Satsuki et voici ma soeur, Mei. Comment allez vous?
Granny : Comment allez vous? Quel bon enfant. Si j'avais eu le temps, j'aurai lavé la maison.
Le père : Vous en avez déjà fait assez.
Granny : Nous sommes en ce moment si occupé aux champs, mais j'ai fait un peu de ménage, comme trop souvent.
Satsuki : Mei, tes mains sont noires! Que s'est-il passé?
Mei : Mak-kuro Kurosuke s'est échappé!
Satsuki : Oh, Mei, Tes pieds...Oh, les miens sont noirs aussi!
Granny : Oh, Oh. On dirait bien que le 'Susu-atari' (boule noire) a disparu.
Satsuki : Susu-atari? Est ce qu'un susu-atari ressemble à ça, et bouge comme ça?
Granny : Oui, ils vivent dans les vieilles maisons abandonnés et font de la poussière, ici et là. Je pouvais les voir moi aussi , alors comme ça tu les vois ....
Le père : Est-ce des fantômes?
Granny : Rien de si effrayant. Si tu es gentille, ils ne te feront pas de mal. Mais avant que tu le saches ils sont déjà partis. Ils sont sûrement au grenier maintenant, cherchant un moyen de sortir.
Satsuki : Mei, ils essayent de partir.
Mei : Je n'aime pas ça.
Satsuki : Mais qu'est que tu ferais s'ils revenaient à nouveau?
Mei : Mei pas peur.
Satsuki : Bon d'accord. Je ne t'accompagnerais plus jamais aux toillettes la nuit.
Granny : Hee-hee. Bien, pourriez-vous allez à la crique et nous ramener de l'eau?
Satsuki : La crique?
Mei : Mei va aussi.
Elles se dirigent vers la crique et y plongent un sceau

Granny : Vous avez attrapé de gros poissons?
Satsuki fait marcher la pompe

Satsuki : Mami, ça marche !
Granny : Continue de pomper, jusqu'à ce qu'il coule de l'eau fraîche.
Satsuki : D'accord.
Pendant le nettoyage, Kanta arrive avec un panier repas

Satsuki : Ah, c'est toi. Qu'est que je peux faire pour toi?
Kanta : Ca vient de ma mère, pour Mami.
Satsuki : Qu'est ce que c'est?
Kanta : Ici. Ici!
Satsuki : Attends ! Qu'est que c'est?
Granny : C'était Kanta?
Kanta : YAH-H-H!! TA MAISON EST HANTEE!!!
Granny : KANTA!
Pendant le repas

Le père : Ha, ha, ha! Ca me rappelle quand j'étais garçon.
Satsuki : Je déteste les garçons! Mais j'aime les o-hagi de Mami! (gâteaux de riz)
Granny : Mange tout si tu veux.
Granny repart

Satsuki : Merci pour votre aide.
Le père : Merci beaucoup.
Satsuki & le père & Mei : Au revoir!
Dans le bain alors que le vent souffle très fort

Mei : Papa, cette vieille maison va s'écrouler.
Le père : Ha, ha! Quel problème, on vient juste d'emménager.
Le père : HA HA HA HA HA! Que tout le monde rit! Ainsi toutes vos frayeurs disparaissent. HA HA HA HA!!!
Mei : Mei pas peur , Mei pas peur.
Elles font la lessive

Mei & Satsuki : Un, deux, un, deux, un, deux...
Le père : Allez, allez.
Le père : C'est bon , la lessive est finie.
Mei & Satsuki : Ouuuaaaiiisss!
Satsuki : On y va!
Toute la famille traverse les champs en bicyclette

Satsuki : Mami! Comment ça va! Ne travaille pas trop dur!
Granny : Où allez vous?
Satsuki : A l'hopital rendre visite à notre mère!
Granny : Comme c'est gentil! Dites lui bonjour de ma part!
Satsuki : D'accord!
Plus bas

Satsuki : Cette route, cette route!
À l'hôpital

Satsuki : Bonjour .
La mère : Bienvenue.
Mei : Ah, MAMAN!
La mère : Mei, c'est bon de te voir !
Satsuki : Papa a pris une mauvais chemin.
La mère : Vraiment ? Bienvenue.
Mei : Aujourd'hui c'est les vacances pour la moisson.
La mère : Ah, c'est pour ça.
Satsuki : Papa parle avec le docteur.
La mère : Je suis si contente que vous soyez tous venus. Comment est la nouvelle maison? Avez-vous emménagé?
Satsuki avec sa mère

La mère : Quoi ? Une maison hantée?
Satsuki : Uh.
Mei : Maman, est ce que tu aimes les maisons hantées?
La mère : Bien sur . Je vais me dépêcher d'aller mieux. J'aimerais rencontrer un fantôme.
Satsuki : C'est bon. ça va, Mei? On s'inquiétait. Si tu en avais eu peur, on aurait pas su quoi faire.
La mère : Et pour vous?
Satsuki & Mei : On l'aime bien!
Mei : Mei pas peur!
La mère : C'est Satsuki qui coiffe Mei?
Mei : Mmouais.
La mère : Tu es douée. N'est-ce pas joli, Mei?
Mei : Mmouais, mais Satsuki en devient folle.
Satsuki : C'est parce que tu bouges tout le temps.
La mère : Satsuki, viens là. Ce n'est pas trop court?
Satsuki : J'aime bien comme ça.
Mei : Mei aussi, Mei aussi!
La mère : Attends ton tour.
Elle brosse les cheveux de Satsuki

La mère : Emmêlés, comme toujours. Exactement comme les miens quand j'avais ton âge.
Satsuki : Quand je serai grande, aurai-je d'aussi beaux cheveux que les tiens?
La mère : Probablement, car j'étais comme toi à ton âge.
Sur le chemin du retour

Satsuki : Maman semblait radieuse?
Le père : Oui. Le docteur a dit qu'elle va bientôt sortir de l'hopital.
Mei : Bientôt? demain?
Satsuki : Alors on sortira avec elle 'demain'.
Le père : Demain est probablement trop tôt.
Mei : Maman dit qu'elle veut encore dormir avec Mei .
Satsuki : Mais tu es une grande fille maintenant. Quand vas-tu te décider à dormir toute seule?
Mei : J'aimerais bien avec maman.
Le lendemain matin

Satsuki : Papa, C'est l'heure!
Mei : Hey, DEBOUT!!
Satsuki : Je commence aujourd'hui, Je m'occupe du déjeuner.
Le père : Mince, j'avais complétement oublié.
Satsuki : C'est bon. Je le ferais pour tout le monde.
Le père : Ca brûle!
Satsuki : Juste une minute. À table
Mei : Celui là est pour Mei.
Satsuki : Pour Mei?
Le père : Mei, assis toi calmement et mange.
Satsuki : Ici. N'en met pas partout, okay?
Une écolière arrive

L'amie : Satsuki-chan!
Satsuki : Oh, non! OUI!!
Le père : Tu t'es déjà fait une amie?
Mei : Elle t'appelle 'Satsuki-chan'.
Satsuki : Son nom est Mit-chan. J'ai fini. J'y vais. Passez une bonne journée.
Avec Mit-Chan

Satsuki : Salut.
L'amie : Salut.
Satsuki : Vite, allons-y.
L'amie : Oui.
PLus tard, dans le jardin

Mei : Papa, est-ce que Mei ressemble à grande soeur?
Le père : Oui. Où vas-tu avec ton panier-repas?
Mei : Juste là-bas. Mei revient dans la maison
Mei : Papa, c'est l'heure de manger?
Le père : Comment, déjà?
Mei rapporte des fleurs sur le bureau de son père

Mei : Papa est fleuriste, okay?
Près de la mare

Mei : Tétards!
Mei trouve un vieux sceau

Mei : Oh, y a plus de fond.
Elle voit une noisette

Mei : Trouvé un!
Dans la tanière de Totoro

Mei : Qui est tu? Mak-Kuro Kurosuke?
Totoro : To Ro Ro.
Mei : Totoro...C'est ton nom, hein?
Totoro : WWWOOOHH.
Mei : Si...c'est Totoro, après tout...Totoro.
Satsuki revient de l'école

L'amie : Bye.
Satsuki : A plus tard.
Satsuki : Je suis de retour.
Le père : Bienvenue. Oh c'est déjà l'heure?
Satsuki : Où est Mei? Je doit aller chez Mit-chan.
Le père : On n'a pas encore mangé. Elle ne joue pas dans le jardin?
Satsuki : Mei! MEI!!!
Le père : Mei!
Satsuki : Mei!
Ils partent à la recherche de Mei

Satsuki : Papa j'ai trouvé le chapeau de Mei.
Elle découvre sa soeur

Satsuki : Mei, Mei!! ....MEI! Lève toi! Tu ne peux pas dormir là!
Mei : Où est Totoro?
Satsuki : Totoro?
Mei : Huh? Huh?
Satsuki : Tu as rêvé?
Mei : Totoro était ici.
Satsuki : Totoro? Tu veux dire 'tororo' comme dans le livre d'images?
Mei : Ben. Il a dit qu'il s'appellait Totoro. Avec de la fourrure et une bouche comme ça. UN comme ça, un autre à peu près comme ça et un G-G-R-R-O-O-O-S en train de dormir!
Le père : Je t'ai vue, je t'ai vue. Oh! super...Exactement comme un passage secret.
Satsuki : Papa! Mei dit qu'elle a rencontré Totoro ici.
Le père : Totoro?
Mei : Par ici!
Le père : Hey, attendez!
Satsuki : Là?
Mei : Mmmh. D'abord par le grand arbre.
Satsuki : Mais il n'y avais qu'un chemin...
Mei retourne dans les buissons

Satsuki : Mei, rentrons à la maison. Mei!
Mei revient à son point de départ, surprise

Father & Satsuki : Ha ha ha ha ha.
Mei : C'est la vérité! Il y avait vraiment Totoro! Pas un mensonge.
Le père : Mei...
Mei : PAS UN MENSONGE.
Le père : Mais papa et Satsuki ne pensent pas que tu sois une menteuse. Tu as probablement rencontré le gardien de la forêt. Cela va te porter bonheur. Mais tu ne peux pas le voir tout le temps. Tu vois, nous ne l'avons pas assez remercié.
Mei : Le remercier?
Le père : Tsukamori! (l'autel pour les gardiens de la forêt) Allons-y!
Ils remontent le chemin

Le père : Mei parait tellement sincère.
Satsuki : Papa, cet arbre étrange. N'est-il pas énorme?
Mei : C'est celui là!
Satsuki : Cet arbre?
Mei : Ouais!
Satsuki : Papa, dépêche-toi. Dépêche-toi!
Mei : Le trou n'est plus là.
Satsuki : Il était vraiment à cet endroit?
Mei : Ouais.
Satsuki : Elle dit que le trou n'est plus là.
Le père : Alors, tu ne peux pas le voir tout le temps.
Satsuki : Est qu'on le reverra? j'aimerai le rencontrer aussi.
Le père : Oui, si la chance est avec toi. N'est ce pas un bel arbre? Il doit être là depuis longtemps, depuis très longtemps. À cet époque, les hommes et les arbres étaient des amis. Papa a vu cet arbre et est tombé amoureux de cette maison. Je suis sûr que maman l'aurait aimée aussi. Bon, finissons notre prières et retournons à la maison. Nous allons prendre notre repas.
Satsuki : Oh oui. Je suis supposée aller chez Mit-chan.
Mei : Mei va aussi.
Le père : (À Mei et Satsuki) Attention!
Le père : (Aux dieux de la forêt) Merci d'avoir pris soin de Mei. 'Onegai itashimasu'.
Mei & Satsuki : 'Onegai itashimasu'.
Le père : On fait la course jusqu'à la maison!
Satsuki : Tricheuse!
Mei : Attends!
Satsuki : Vite!
Mei : Attends!
Satsuki écrit une lettre
La lettre : Aujourd'hui j'ai de merveilleuses nouvelless. Mei a rencontré un esprit, Totoro. Je pense qu'il aurait été fabuleux de pouvoir le rencontrer .
Le lendemain matin, chez Granny

Granny : Kanta! Si tu ne dépêches pas, tu seras en retard!
En classe

Satsuki : Oh, c'est Mei...maîtresse?
La maîtresse : Oui, Satsuki?
Satsuki : Ma petite soeur....
Satsuki court dehors à la rencontre de Mei et Granny

Satsuki : Mami, Mei...
Granny : Eh bien, c'est qu'elle disait qu'elle voulait te voir, et elle n'a rien voulu entendre.
Satsuki : Enfin Mei, c'est le jour où papa travaille à l'université et tu avais promis d'être une brave fille et de rester avec Mami. Il me reste deux heures d'école, et Mami est occupée aussi.
Granny : Elle a été sage toute la journée, pas vrai?
Satsuki : Mami, j'irais parler à la maîtresse.
La maîtresse : La mère de Satsuki est à l'hôpital c'est une dure épreuve. La classe va faire tout ce qu'elle peut pour l'aider, compris?
Les enfants : Compris!
Mei dessine

Satsuki : Qu'est ce que c'est que ça?
Mei : C'est Totoro.
Satsuki : Shhhhh. Tu dois rester calme.
Mei : Okay!
Après l'école

Satsuki : Dis leur que je manquerais le club aujourd'hui.
L'amie : Oui, je le dirais au professeur. A plus tard.
Satsuki : Mei, vite, il va pleuvoir! .
Satsuki : Ca y est ...
Elles se réfugie sous un autel consacré à Jizo-san, le patron des voyageurs

Mei : Mei ne pleurera pas. Suis-je une grande fille?
Satsuki : Oui.
À Jizo-san

Satsuki : S'il vous plait, laissez nous partager votre toit encore quelques temps.
Kanta passe avec un parapluie, qu'il laisse par terre puis s'en va.

Satsuki : Mais...
Sur le chemin

Mei : Très bien. Hein grande soeur?
Satsuki : Ouais.
Mei : Il a des trous.
Satsuki : Ouais.
À la maison

Satsuki : Papa n'a pas pris de parapluie.
Mei : Mei part à sa rencontre.
Chez Granny

Kanta : Et c'est pour ça que je l'ai oublié!
La mère de Kanta : Quel est le crétin qui peut oublier son parapluie quand il pleut?
Kanta : Ca fait mal!
La mère de Kanta : Tu t'es probablement amusé à le faire tourner et tu l'as cassé.
Kanta : Ce n'est pas vrai!
Satsuki : Excusez-moi.
La mère de Kanta : Oh, Satsuki. Et la petite Mei aussi. Mami!
Satsuki : Au sujet de Mei, merci beaucoup pour aujourd'hui.
La mère de Kanta : Vous êtes les bienvenues. Ce n'était rien.
Satsuki : Oh, Kanta nous a prêté son parapluie.
La mère de Kanta : Vraiment? Ce garnement? Ce n'était qu'un vieux parapluie usé.
Satsuki : Mei était avec moi, cela nous a dépannées. Mais Kanta a du être tout mouillé. Merci.
La mère de Kanta : Ca ira. Il est toujours tellement sale que cela ne peut pas lui faire de mal d'être un peu plus propre. Vous allez à la rencontre de votre père?
Satsuki : Oui.
La mère de Kanta : Comme c'est courageux. Mei-chan, bye bye.
Mei : Bye bye.
Granny passe la tête par la porte

Granny : Qui est venu?
Kanta : Je ne sais pas.
À l'arrêt de bus pour attendre leur père

Satsuki : Il arrive.
Driver : Vous montez? C'est bon, chauffeur.
Mei : Papa n'était pas dedans.
Satsuki : Ce sera pour le prochain bus à coup sûr .Est-ce que Mei veut bien attendre à la maison de Mami?
Le temps passe

Satsuki : Qu'est-ce qui ne va pas?
Satsuki : Mei, tu t'endors? C'est bien ce que je t'avais dit... Tu veux retourner à la maison de Mami maintenant? Tiens bon, ce sera juste un peu plus long... Le bus est sûrement en retard.
Totoro attend à l'arrêt de bus

Satsuki : Totoro?...Oh, juste une minute.
Satsuki tend le parapluie de son père à Totoro

Satsuki : Je te le prête...Dépêche-toi, Mei va tomber, sert t'en comme ça.
Totoro prend son Chat Bus

Satsuki : Totoro a pris le parapluie de papa...
Le bus normal arrive

Le père : Désolé, désolé.
Le chauffeur : En route!
Le père : Le train a eu du retard et j'ai manqué le bus. Vous vous êtes fait du souci?
Mei : Il est venu! Papa, il est venu! Il est venu!
Mei and Satsuki : Un chat,un chat-bus! Vraiment énorme! Avec des yeux comme ça! C'étais réellement énorme! On l'a rencontré, on l'a rencontré! On a rencontré Totoro! C'était fantastique!
Satsuki écrit une lettre

La lettre : Maman, Mon coeur bat encore la chamade. C'était un jour fabuleux, étrange et merveilleux. Et le cadeau que nous a fait Totoro était fabuleux aussi. C'est un paquet en feuille de bambou, fermé par une moustache de dragon. Quand nous sommes rentrés à la maison, on l'a ouvert et dedans il y avait des glands. Si notre jardin devient une forêt, ce sera joli, alors on les a plantés. Mais ils ne poussent pas. Chaque jour , Mei dit: "Reste rien, il reste rien". On dirait le crabe de la fable du crabe-singe. Ce sera bientôt les vacances d'été. Dépêche toi de guérir. Satsuki.
Le soir

Le père : D'accord. Je vais éteindre.
Satsuki : Attends.
Mei : Papa, tu crois qu'ils reviendront demain?
Le père : J'espère. Totoro le saura certainement. Bonne nuit.
Les deux filles se réveillent pendant la nuit à cause des Totoro qui dansent

Satsuki : Mei, là où nous avons planté les graines!
Les plants deviennent des arbres

Satsuki : Youpi! On l'a fait, on l'a fait!
Totoro emporte Satsuki et Mei dans le ciel

Satsuki : Mei, nous sommes le vent!
Le lendemain matin, leur forêt poussée pendant la nuit, n'existe plus

Mei : Il n'y a pas d'arbre.
Quelques semis sont sortis

Mei & Satsuki : On a réussi, on a réussi! C'était un rêve mais pas complètement! On l'a vécu!
Plus tard

Facteur : Mr. Kusakabe, un télégramme pour vous. Mr. Kusakabe, voici un télégramme. Il n'y a personne à la maison?
Dans le jardin potager de Granny

Mei : Mami!
Granny : Par ici. celui là est prêt à être manger.
Satsuki : Mami, et celui là?
Granny : Il est mûr.
Satsuki : Le jardin de Mami est comme une caverne d'Ali Baba.
Granny : Bien, reposons nous un peu....Ils sont bon et frais.
Mei : Bon appétit! C'est délicieux.
Granny : Pas vrai? Ils doivent beaucoup à monsieur soleil, ce sera bon pour toi.
Satsuki : Pour la maladie de maman, aussi?
Granny : Bien sûr. Si tu manges les légumes de Mami, tu seras très vite en pleine santé.
Satsuki : Maman rentre à la maison samedi.
Mei : Elle dormira avec Mei.
Granny : Enfin, elle quitte l'hôpital.
Satsuki : Non non. Ce n'est pas pour de bon. Elle retourne à l'hôpital lundi. Ils la laissent sortir petit à petit.
Granny : C'est vrai? Ben on va lui en donner encore et encore.
Mei : Le maïs que Mei a ramassé, Mei va donner à maman.
Granny : Ca la rendra tellement heureuse.
Kanta surgit en courant

Kanta : Un télégramme. Personne n'était à la maison alors je l'ai pris pour vous.
Satsuki : Pour nous? Mami, Papa ne rentrera pas avant ce soir.
Granny : Ouvre le. Ce doit être urgent.
Satsuki : Ouais.
Satsuki : (lisant) Veu-illez con-tac-ter, shi-koku-yama...L'hôpital de Shikokuyama! Ca vient de l'hôpital de maman! Quelque chose est arrivé! Mami, que devons nous faire? Nous devons répondre!
Granny : Calme-toi, calme-toi. Sais-tu où est ton père?
Satsuki : Je connais le numéro de téléphone du département de recherche ,mais nous n'avons pas de téléphone.
Granny : Kanta, emmène la chez ton oncle et laisse là utiliser le téléphone. Mei, tu reste avec moi.
Satsuki : Mei, tu restes avec Mami!
Chez l'oncle

Satsuki : Bonjour, appel longue distance, s'il vous plait. Tokyo 31-1382. Oui.
Granny : N'est-elle pas mignonne, Kanta?
Le téléphone sonne

Satsuki : Bonjour, oui....Bonjour, est-ce bien le département de recherche de Kokogaku? Papa, je veux dire, Mr. Kusakabe s'il vous plait. C'est Satsuki Kusakabe. D'accord.....Ah Papa, c'est Satsuki.
Le père : Oui, qu'est-ce ? Hein...de l' hôpital? Je comprends. J'appelle l'hôpital immédiatement.
Satsuki : Est-ce que quelque chose est arrivé à maman? Que dois-je faire? Papa?
Le père : Ne t'inquiète pas. Dès que je saurai ce qui ne va pas, je t'appellerai. Demande leur de te laisser attendre ici. Je raccroche.
Satsuki : Mami, puis je attendre ici? Papa va rappeller.
Granny : Bien sûr. Repose toi un instant.
Dehors

Mei : Grande soeur!
Une chèvre s'approche

Mei : Pas toi! Ce maïs n'est pas pour toi. J'ai dit, pas toi! Je vais le donner à maman.
Elle rencontre Satsuki et Kanta

Satsuki : On dirait que maman ne va pas bien, alors ils ont retardé sa sortie.
Mei : Non!
Satsuki : Ca ne changera rien. Si elle sort et qu'elle va plus mal, qu'est ce qu'on fera?
Mei : Non!
Satsuki : C'est juste un petit retard.
Mei : Non!
Satsuki : Tout irait bien si maman mourait?
Mei : NON!
Satsuki : Espèce de crétine! Je ne te parlerai plus jamais!
Satsuki quitte Kanta et Mei

Kanta : Allons y.
Mei : Ma grande soeur m'embête!
À la maison

Granny : Arrête donc la lessive. Ne soit pas si triste. Mami va t'aider, remet toi. Ton père n'est pas à l'hôpital? Ils disent que c'est juste un coup de froid. Elle sera à la maison samedi prochain.
Satsuki : C'est comme la dernière fois. Juste un court séjour à l' hôpital. Un petit coup de froid. Que ferons nous si maman meurt?
Granny : Mais, Satsuki...
Satsuki : Peut être qu'elle...
Granny : C'est bon, c'est bon. Qui oserait mourir en laissant seuls des enfants si mignons? Ne pleure pas, ne pleure pas. Mami sera là jusqu'à que ton papa revienne. D'accord? Mei voit Satsuki pleurer et quitte la maison avec son épis maïs
Granny : Mei-chan!
Satsuki : Mei! Mei!
Satsuki : Est-ce que Mei est rentré à la maison?
Granny : Tu ne l'as vu à l'arrêt de bus?
Satsuki : Non.
Granny : Étrange, où a-t-elle bien pu partir?
Satsuki : Tout à l'heure, nous nous sommes disputées. Parce que Mei est une ...Cette gamine. Je me demande si elle n'est pas allé à l'hôpital de maman.
Granny : L'hôpital de Shinkokuyama ? Il faudrait trois heures à un adulte pour y aller à pied.
Satsuki : Je vais voir.
Granny : Kanta! Dépêche toi d'appeler ton père! Mei a disparu!
Sur la route

Satsuki : Satanée Mei! Elle se perd toujours.
Satsuki : MEI!
Satsuki : Excusez moi, Monsieur. Est ce qu'une petite fille est passée par ici? Ma petite soeur. Le fermier: Hmm...une petite fille? Je m'en souviendrais si je l'avais vue...
Satsuki : Je me demande si elle n'a pas pris une autre route.
Le fermier : Es tu sûre qu'elle a pris cette route?
Satsuki : Je ne sais pas.
Plus loin

Satsuki : Mei!
Elle arrête une mobylette

Satsuki : Arrêtez, s'il vous plait!
L'homme : Tu es folle! C'est dangereux!
Satsuki : Je cherche ma petite soeur. Avez-vous vu une petite fille?
La femme : Ta petite soeur?
Satsuki : Je crois qu'elle est en route pour l'hôpital Shikokuyama. Quatre ans. Une petite fille.
L'homme : Ryoko, tu as vu quelque chose?
La femme : Uh-uh. Nous venons de Shikokuyama, mon chou nous n'avons rien vu de pareil .
Satsuki : Ah. Merci.
L'homme : D'où viens tu?
Satsuki : De Matsu-go.
L'homme : Matsu-go?
La femme : Il n'y a pas erreur?
L'homme : Bien, au revoir.
Kanta arrive en bicyclette

Kanta : Satsuki!
Satsuki : Kan-chan! Tu l'a trouvée?
Kanta : Non. Et toi? En ce moment papa et les autres sont en train de chercher. Je vais à Shikokuyama pour toi. Rentre chez toi.
Satsuki : Mei a essayé d'aller à l'hôpital et s'est perdue en route. J'en suis sûre.
Kanta : Il y a un peu de temps, on a trouvé une sandale dans la rizière. On n'est pas sûre qu'elle appartienne à Mei!
Satsuki repasse devant le fermier

Le fermier : Tu l'as retrouvée?
À la rizière

Granny : Nami Amida Buddha, Nami Amida Buddha...(prière bouddhiste)
Un homme : L'eau est plus profonde ici! Essayons-là d'abord!
Un homme : Vous avez trouvé une perche?
Girl : Mami, Satsuki arrive.
Satsuki : Granny!
Granny : (Montrant la sandale) C'est...C'est ça!
Satsuki : Ce n'est pas celle de Mei.
Granny : Dieu soit loué. Je craignais fort qu'elle soit celle de Mei.
Un homme : Alors, Mami tient le fin mot de l'histoire?
Un homme : Hé, c'était une erreur!
Un homme : Où as-t-elle bien pu partir?
Un homme : Nous devrions recommencer.
Une femme : Dépêchons-nous. Il fera bientôt noir.
Un homme : Merci tout le monde.
Un homme : Séparons-nous et cherchons encore.
Devant le tunnel qui mène à la tanière de Totoro

Satsuki : Laissez moi aller dans la tanière de Totoro. Mei s'est perdue. Il fera bientôt noir, et cette gamine, elle est perdue quelque part...
Satsuki trouve Totoro

Satsuki : Totoro! Totoro! Mei s'est perdue! Je l'ai cherchée partout, mais je n'arrive pas à la trouvée. S'il te plait, trouve Mei. Je suis sûre qu'elle doit pleurer quelque part par là. Je ne sais pas quoi faire!
Totoro s'envole avec elle sur la cime d'un arbre et appelle le Chat-Bus.

Satsuki : Personne ne le voit!
Satsuki monte dans le Chat Bus

Granny : Mei-chan!
Satsuki : Les arbres s'écartent de la route!
Le Chat Bus arrive au-dessus de Mei

Satsuki : Mei!
Mei : Soeur! Soeur!
Satsuki : Mei!
Mei : Ma soeur!
Satsuki : Espèce d'idiote!
Mei : Je suis désolée!
Satsuki : Tu voulais ramener ce maïs à maman?
Le chat bus affiche comme destination 'Hôpital'

Satsuki : Tu nous amènes à l'hôpital? MERCI!
À l'hôpital

La mère : Je suis désolée. J'ai juste un peu pris froid et l'hôpital a décidé d'envoyer un télégramme. Les enfants ont du s'inquiéter. Ils n'auraient pas du faire ça.
Le père : Bien, les enfants seront rassurés quand ils l'entendront. Nous nous sommes fait des idées. Notre bonheur est seulement retardé, voilà tout.
La mère : Ces enfants ont du tellement en supporter. Satsuki est une fille sensible, je suis désolé pour elle.
Le père : Tu as raison.
La mère : Quand je rentrerais, j'envisage de vraiment les gâter.
Le père : Hey, hey...
Dans l'arbre

Mei : Maman rigole.
Satsuki : Elle a l'air d'aller bien.
Mei : Vouais.
À l'hôpital

La mère : Oh, je dois me dépêcher de guérir.
Le père : Oui...Quoi?...Qui cela peut-il être?
La mère : Oh...
Le père : Qu'est ce qui se passe?
La mère : (regardant par la fenêtre) Juste là, dans le pin, j'ai cru voir rire Mei et Satsuki...
Le père : (Prenant un épis de maïs) Cela se pourrait bien. Regarde!
Le mot 'Maman' est gravé dans l'épis laissé sur le rebord de la fenêtre

Copyright © French Animint Server. Tous droits réservés. Les images sont Copyright © par leurs créateurs/ propriétaires/ distributeurs. Vous pouvez nous joindre en écrivant à animint@uru.org ou en signant notre Livre d'or.
Traduction anglaise & française?: Nikaku Animart.
Corrections de fautes de français : T. Allais.